The new cruise ship rulebook: what you need to know if you’re booking a trip

You may have heard the champagne corks popping and the cheers ringing on June 5 as the Celebrity Millennium cruise ship weighed anchor for a Caribbean cruise from St. Maarten, with North American passengers . It was the first major ship open to them since the pandemic shutdown in March 2020. The first to leave a US port will be the Celebrity Edge, leaving Fort Lauderdale, Florida on June 26, 2021.

The Centers for Disease Control and Prevention has cleared cruises to sail in US waters whether they take “trial” cruises or comply with agency vaccination requirements.

This means that depending on the cruise line and where you are on the ship, you may be required to wear a mask, you will be reminded to wash your hands frequently and maintain distance. Each cruise line’s site has a link to its CDC precautions and practices.

New COVID-19 cruise ship safety protocols

Cruise lines offer their own security protocols. For example, Royal Caribbean’s policy is that if “a certain level of COVID-19[feminineest détecté à bord du navire pendant votre voyage, le voyage se terminera immédiatement, le navire retournera au port d’embarquement et votre voyage ultérieur, y compris votre retour à la maison, pourra être limité ou retardé.

Certaines personnes qui aiment la croisière restent méfiantes en raison de plus de 700 passagers et membres d’équipage du Diamond Princess ont contracté le COVID-19 en février 2020, confiné à bord pendant plus d’un mois.

Beaucoup d’autres, cependant, ont hâte de revenir à bord.

Diane Wahl Garmany, de Dallas, est impatiente de participer à sa prochaine croisière Viking Ocean Cruise autour des Bermudes. « J’ai hâte d’être gâtée pendant une semaine! », dit-elle. “Il sera intéressant de voir comment ils gèrent les précautions COVID.”

Elle dit que la compagnie de croisière l’a informée: “En considération de votre santé et de votre sécurité, seules les excursions à terre proposées par Viking seront autorisées pendant votre voyage.”

L’anticipation des croisiéristes est accrue car ils ont souvent eu un ou plusieurs voyages annulés au cours des 18 derniers mois en raison des restrictions liées au COVID-19.

Ne manquez pas : Deux passagers de croisière Royal Caribbean vaccinés sont testés positifs pour COVID-19

Par exemple, Stephen Runyard, d’Englewood, Colorado, qui a effectué environ 100 croisières, en a fait annuler quatre par le croisiériste français de luxe Ponant. Il espère réellement naviguer en décembre.

Ces buffets bien-aimés auront désormais des membres d’équipage qui vous serviront des portions au lieu de vous servir vous-même, bien que vous puissiez toujours en avoir autant que vous le souhaitez.

Conseils de croisière des experts

Si vous êtes prêt et emballé au sens figuré (sinon littéralement), voici quelques éléments à savoir :

Les prix vont augmenter. C’est parce qu’il y a une demande refoulée et que les croisiéristes essaieront de récupérer une partie des pertes de l’année dernière. Les réservations pour 2022 dépassent celles de 2019, certains navires se vendant en une seule journée.

Tanner Callais de l’agence de réservation de croisières Cruzely déclare : « En ce qui concerne spécifiquement les prix d’été, il n’y a pas beaucoup d’offres. La première navigation de Carnival au départ de Galveston, au Texas, en juillet coûtera environ 1 000 $ par personne pour la cabine intérieure la moins chère. ”

En rapport: Les prix des vols d’été augmentent – voici comment vous pouvez toujours obtenir un accord

Et, a ajouté Callais, “j’ai même noté que les croisières en provenance des États-Unis sont plus chères que des voyages similaires au départ des ports des Caraïbes.”

La bonne nouvelle, a-t-il noté, « est que si vous êtes flexible et que vous pouvez attendre l’automne ou l’hiver, les tarifs baissent de façon saisonnière. C’est certainement le cas en ce moment. »

Les règles de sécurité COVID-19 dépendront du type de croisière que vous souhaitez effectuer. Alors que les grandes compagnies de croisières (transportant 250 passagers et membres d’équipage ou plus) ont essayé de déterminer comment gérer la sécurité des passagers du coronavirus et les réglementations de chaque pays, les navires des American Cruise Lines, USA River Cruises et American Queen Steamboat Company ont sillonne les voies navigables américaines depuis des mois.

Ils sillonnent la baie de Chesapeake, le fleuve Hudson, le fleuve Mississippi, les Grands Lacs, l’Intracoastal Waterway le long de la côte est, les fleuves Columbia et Snake et l’Alaska. Leur petite taille (100 à 200 passagers) et les politiques de vaccination obligatoire offrent une tranquillité d’esprit aux personnes qui se méfient des grands navires.

Et parce qu’ils ont des ports nationaux, les passagers peuvent conduire ou prendre Amtrak entre la croisière et la maison sans se soucier des aéroports ou des avions.

Selon la réglementation de l’État, tous les passagers des croisières en Alaska doivent avoir reçu leur dernière dose d’un vaccin COVID-19 approuvé au moins 14 jours avant le début du voyage. Cela signifie que les invités qui ne sont pas vaccinés, y compris les enfants qui ne sont pas éligibles pour un vaccin, ne seront pas autorisés à naviguer.

Vous verrez des changements à bord. Cela peut signifier : des horaires assignés pour l’enregistrement et le départ ; exercices de sécurité avec enregistrement en cabine ou en ligne ; les pratiques de recherche des contacts ; moins de passagers que la normale ; réservations pour les dîners et les spectacles (ce qui pourrait signifier qu’il n’y a pas de rendez-vous de dernière minute); transats au bord de la piscine en dosettes de trois ou quatre avec séparation entre les dosettes ; désinfectants pour les mains presque partout et distanciation physique dans les espaces communs.

Ces buffets bien-aimés auront désormais des membres d’équipage qui vous serviront des portions au lieu de vous servir vous-même, bien que vous puissiez toujours en avoir autant que vous le souhaitez. Le raisonnement : les croisières éviteront les points de contact de dizaines ou de centaines de personnes manipulant les mêmes ustensiles de service.

Vous pouvez également rechercher un assouplissement des frais d’annulation ou des frais de modification de réservation. Et le nombre d’excursions à terre, ainsi que le nombre d’invités autorisés sur chacune, peuvent être limités.

Tu pourrais aimer: Voici comment planifier votre voyage à l’étranger lorsque vous voyagez en fauteuil roulant

Certains navires, dit Kyle Bruening, du Chercheur de croisière site “aura modifié ou amélioré les installations médicales pour fournir une capacité de soins intensifs à bord pour les cas de COVID-19 et pour séparer les personnes potentiellement infectées de celles atteintes de maladies non infectieuses. Ils peuvent disposer d’équipements médicaux supplémentaires, notamment des équipements de diagnostic, des masques faciaux et d’autres EPI [personal protective equipment].”

According to current CDC regulations, “cruise ship operators must also build onboard laboratory capacity needed to test crew and prospective passengers.”

John Goodman, speaking on behalf of air quality improvement company AtmosAir, said Norwegian, Oceania, Regent Seven Seas, Princess and Virgin Voyages travel are using its BPI coronavirus deterrent technology company for their HVAC systems “to improve safety and well-being and help regain passenger confidence.

Norwegian Cruise Line NCLH,
+1.07%
has installed AtmosAir’s BPI system on its 28 Norwegian Cruise Line, Oceania Cruises and Regent Seven Seas Cruises ships. CCL Carnival,
+1.62%
has it in specific sections on some of its ships.

Vaccination rules vary. Although most cruise lines require proof of a COVID-19 vaccination, if you have not been vaccinated and wish to go on a cruise, you may still be able to do so.

Royal Caribbean RCL,
+1.63%,
for example, changed its vaccination policy. While all of her crew will be vaccinated, guests departing from ports in Florida and Texas will not need to be.

However, the company states that “all unvaccinated guests aged 12 and over will be required to arrange and take an RT-PCR [COVID-19] test at their own expense no more than 5 days before arriving in the Bahamas (Bahamian government requirement). On embarkation day, all unvaccinated young passengers ages 2 and older will take a free SARS CoV-2 test at the cruise check-in hotel in Nassau.

Travel insurance is strongly recommended. Amanda Hand of G1G Travel Insurance says, “The absolute best option is ‘cancel for any reason’ (CFAR) travel insurance, where travelers can cancel for any reason and get seventy-five percent or more back. Regular travel insurance costs about 40% of what CFAR does.

The price of a travel insurance policy for a cruise vacation varies depending on the length of the trip, the destination, your age and the cost of the trip. It’s cheaper if you pay with travel points rather than cash or credit card.

A 55-year-old traveler taking a $1,000 cruise for seven days might pay just over $100 for CFAR insurance. If the trip cost $5,000, the premium would be closer to $500.

You cannot cancel your trip at the last minute and benefit from CFAR claims. You must cancel 48 hours or more before departure.

Hand suggests that “healthy travelers look at their credit card for travel insurance benefits.” However, she notes, “pre-existing medical conditions are not covered.”

Cruise passengers aged 65 and over should remember that health insurance generally does not cover overseas medical expenses.

Read next: Vaccinated and need a vacation? The CDC is easing advice for Americans traveling to more than 100 countries.

Some Additional Insurance Tips From Rajeev Shrivastava, CEO of Visitor Coverage Travel Insurance Market, says: “Insurance offered directly by a cruise line does not usually provide adequate cover and tends to be heavily weighted in favor of the cruise line. These plans may not cover travel costs en route to the cruise, medical expenses ashore, evacuation costs, or pharmacy drug costs.

He recommends insurance that covers lost or delayed baggage.

Judy Colbert, author of 36 books, writes about travel and the business of travel.

This article is reproduced with permission from NextAvenue.org© 2021 Twin Cities Public Television, Inc. All rights reserved.

More from Next Avenue:

Eleanor C. William